Créer le concept de son personnage

Mr Gold - Rumplestiltskin - Once upon a timeCréer son personnage est la base même du jeu de rôle, peu importe le support. Mais si le vôtre ne se résume pas à quelques caractéristiques pour vos jets de dés, vous vous serez probablement posé la question : « Comment créer un bon personnage ? ». Je n’ai pas de recette magique, mais j’ai une méthode peaufinée avec le temps qui vous sera peut-être utile pour créer le concept de votre personnage, c’est-à-dire sa base concrète (et non l’idée de départ).

Pour commencer, il est important de retenir que ce qui fait d’un personnage un bon personnage n’est pas sa fiche de présentation. Je serai même tenté d’affirmer qu’elle n’a pas beaucoup d’impact sur la qualité du perso puisqu’elle n’est qu’une version synthétique de ses différents aspects. La fiche sert aux administrateurs et MJ à savoir ce qu’ils intègrent en jeu, c’est tout.

Vous, en tant que joueuse, vous devez vous baser sur deux éléments pour que votre personnage soit bon : son concept et l’interprétation en jeu. Pourquoi le concept ? Parce que comme je l’évoquais dans mon article sur la maturité, un être humain est composé de diverses couches successives de caractéristiques. Comme des oignons, vous dirait Shrek. Le concept, la prémisse, le cœur du personnage, est donc la base même sur laquelle s’appuie tout le reste. Comment la construire, du coup ?

Voilà au moins une façon de faire, sachant que ma méthode vaut pour tous les types de personnages : féminins ou masculins, pour éviter les Mary Sue, pour rendre ceux psychologiquement instables crédibles (même si pour ces derniers, je ferai un autre article). Et elle s’appuie sur trois aspects que je vais expliciter :

  • Une contradiction interne au personnage
  • Une contradiction avec le monde qui l’entoure
  • Son aspiration

Késako ?

Rumplestiltskin - Once upon a timeComme moi, je pense que vous avez d’abord juste une vague idée de perso que vous creusez ensuite. Cette idée, j’essaie de lui donner une forme avant de faire la fiche et donc d’en faire un concept, même s’il s’agit surtout d’un processus mental que je retranscris pour vous dans cet article. A une autre occasion, je m’attarderai sur la subtilité du mélange entre défauts et qualités.

  • Contradiction interne : un désir et une attitude qui va dans le sens contraire. C’est généralement inconscient de la part du personnage. Par exemple, un jeune adulte qui cherche l’approbation de sa famille tout en refusant de leur parler.
  • Contradiction externe : comment il cherche à se mêler au monde qui les entoure et en quoi il s’en distingue. Toujours pour le même personnage : débute sa carrière d’enseignant et cherche à être crédible alors qu’il a des caractéristiques physiques qui témoignent d’un passé criminel et est hyperactif.
  • Aspiration : son objectif à moyen/long terme. Il peut changer en cours de jeu, mais dans l’idéal uniquement à cause d’un évènement important joué. Dans le cas de mon professeur, il veut simplement être un bon enseignant, proche de ses élèves.

Et là, vous vous dites peut-être que c’est très théorique tout ça, mais ce dont il faut bien avoir conscience, c’est qu’à partir de là, vous allez devoir extrapoler. Je poursuis mon exemple concret : ce prof a manqué de soutien de la part de sa famille et aimerait attirer leur attention (d’où son passé) ; il cherche l’approbation des autres pour valider ses actions, donc manque de confiance en lui  ; vu son adolescence rebelle, on se doute que ça ne se voit pas forcément, il a donc l’air assuré ; ayant manqué de soutien, il veut être là pour ses élèves, mais a tendance à trop en faire, n’a pas l’air très crédible (apparence) et est à peine plus vieux qu’eux (joué sur un forum lycée), donc tend à se comporter avec eux comme un élève plus âgé/confident et non un enseignant ; à côté de ça, il s’y prend bien avec les plus rebelles pour les remettre sur les rails puisqu’il sait comment ils fonctionnent ; on se doute qu’il a travaillé dur pour être où il est vu sa situation durant sa jeunesse.

En gros, il est sociable, généreux, travailleur, déterminé et optimiste, mais il fatigue les autres parce qu’il est hyperactif, il cherche une figure d’autorité qui peut lui donner l’assurance dont il manque et peine à se comporter lui-même comme tel sans trop en faire. Dans le cas de ce personnage, sa base, c’est ça (et elle est majoritairement positive parce que c’est un bon gars).

Ce perso-là est un personnage que j’ai joué, mais vous l’aviez peut-être déjà compris. A ce jour, il reste l’un de ceux qui a eu le plus de succès et dont je suis le plus satisfait, et comme tous mes autres personnages dans son cas, je peux utiliser cette méthode a posteriori et détailler sans forcer chaque point. Ceux qui, par contre, m’ont toujours semblé plus bancals présentent des grosses lacunes quand je me risque au même exercice. Donc je serai tenté de croire que vous pouvez réutiliser cette méthode pour construire les vôtres, d’autant qu’écrire la biographie et l’apparence à partir de là ne demande pas beaucoup d’efforts.

(Comme la population des RPG écrits est majoritairement féminine, j’ai écrit cet article avec l’accord neutre au féminin. Pour changer un peu.)


Je vous rappelle par ailleurs que je suis également sur Twitter et Facebook. N’hésitez pas à liker/vous abonner, ils sont complémentaires au blog 😀

Publicités

Une réflexion sur “Créer le concept de son personnage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s