Se débarrasser des Mary Sue (et Gary Stu)

AvatarTout le monde veut éviter d’en jouer, et personne n’y met de mots précis. A l’origine, le terme vient du monde des fanfictions et désigne un personnage féminin qui a tout de l’héroïne parfaite : belle, charismatique, avec un passé tragique, excessivement douée, attirant l’attention et l’admiration des personnages masculins les plus importants de l’œuvre d’origine et ridiculisant les personnages que l’auteur n’aime pas. La Mary Sue est une version (très) idéalisée de l’auteur – qui est presque toujours une femme –, mais n’est absolument pas plausible, même dans un univers qui n’obéit pas à nos règles.

Le cliché a un peu évolué avec le temps, au gré des auteurs et plus tard joueuses qui n’ont pas voulu en faire, mais l’idée est toujours la même : une version idéalisée, creuse et non plausible de l’auteur. On les retrouve encore fréquemment dans la bit-lit où une héroïne « forte » est plus souvent une Mary Sue qu’une véritable héroïne autonome et charismatique.

Alors, comment la distinguer concrètement des autres personnages féminins ? L’affaire est corsée. La méthode de définition la plus simple consiste à prendre un exemple, mais si un personnage s’en écarte un peu, beaucoup se diront « oui mais ça n’en est pas vraiment une ». Malgré tout, comme définition, je vous invite à aller voir ce webcomics assez drôle sur une invasion de Mary Sue, vous devriez comprendre : Ensign Sue Must Die (L’officier Sue doit mourir). Malheureusement, il est en anglais et je ne connais aucun comics du genre en français.

La Mary Sue est un personnage « entier », mais superficiel et qui n’évoluera jamais vraiment. Ses défauts n’en sont pas, ou alors disparaissent (sauf l’hystérie que j’ai vu quelques fois, mais que la joueuse – en l’occurrence – voyait plutôt comme du caractère), ou, dernier choix, sont compensés par une faiblesse supposée excuser ces défauts. Et tout ce qui lui arrive est extraordinaire.

Il existe heureusement quelques moyens sur les forums de jeu de rôle pour les faire partir, puisque les changer relève de l’impossibilité. Pour preuve, un exemple véridique qui date d’il y a 2 ou 3 ans, tiré de mon expérience de joueur :

Il y avait cette jeune femme tirée d’une fanfiction que son auteur a voulu jouer sur un forum. Blonde, yeux violets, poitrine énorme, très mince, jolie, sœur d’un personnage de manga, amie avec ses « potes » (à lui), destinée dans les fanfics à être en couple avec l’un des persos principaux d’un autre manga. C’était ridicule, surtout pour une Japonaise. De mémoire, elle devait avoir un caractère assez doux, mais affirmé. Le grand classique. Je ne me rappelle plus si passé tragique il y avait, mais je crois qu’il lui était arrivé une ou deux bricoles. Bref, Mary Sue pur sucre.

Mon personnage vivait avec deux autres collègues dans un appartement de fonction normalement  pour quatre personnes. Tous trois étaient des hommes, devenus potes puis amis, très à l’aise entre eux et pas forcément heureux de voir débarquer une inconnue supposée vivre avec eux. L’admin nous l’avait collé dans les pattes en lui attribuant le même appartement que nous.

Elle poste sans nous demander si nous étions libres pour ça. Sentant venir la catastrophe, nous sommes deux à lui répondre. Resituons le contexte : ils regardaient la télé en attendant la pizza qu’ils avaient commandée. Elle sonne, le mien va ouvrir, la reluque, la salue, veut savoir si elle vient voir quelqu’un ou livrer la pizza, chose peu probable vu qu’elle n’a rien d’une livreuse. Son collègue se pointe ensuite par curiosité.

Elle les salue, se présente, mon perso blague sur son nom parce qu’il a lu le manga d’où il est tiré, elle précise qu’elle vient pour vivre avec eux. Ils sont pas jouasses, essaient d’être polis. Et le hasard fait bien les choses : l’un des cartons de la miss tombe. Paf ! Il s’ouvre et dévoile sa lingerie fine. Nos persos rigolent intérieurement en essayant de ne pas la vexer en le montrant, le mien lui dit juste de ne pas s’inquiéter, qu’il en a vu d’autres. Finalement ils la font entrer, font les présentations rapidement, lui proposent un truc à boire en lui indiquant où sera sa chambre. Niveau narration, on s’était débrouillé pour bien faire comprendre qu’ils n’avaient rien contre elle, mais qu’elle les gênait.

Elle a posté deux messages dans ce topic de jeu. Après ça, elle a disparu du forum.

mobil suit gundam seedGlobalement, lorsqu’on doit y faire face en rp, il suffit de ne pas rentrer dans son jeu, de garder ses distances, de la repousser (tout en respectant le caractère de votre personnage bien sûr). C’est d’autant plus efficace si plusieurs font la même chose. N’ayant pas la dose d’attention qu’elle veut, la joueuse de Mary Sue quitte les lieux.

Attention toutefois aux drama queens : laissez-les partir ! Vraiment. Ne cherchez pas à la rassurer, à être gentil, à lui dire que ce n’est pas contre elle. Elle fait ce qu’elle veut, c’est une grande fille, dites-lui ça. Ne vous excusez pas non plus. Ce qui se passe en jeu se passe en jeu, à elle de faire la différence (heureusement pour vous, c’est rarement le cas et elles s’en vont à ce stade-là).

En tant qu’admin, soyez critiques sur les fiches que vous validez. Si vous en voyez une qui correspond au profil, pinaillez, exigez que ça devienne cohérent, pointez ce qui ne va pas. Vous aurez rarement de réponse, la grosse majorité n’essaie même pas de passer ce cap-là. Les autres vous diront qu’elles ne veulent pas dénaturer le perso, plus rarement essaieront de modifier quelques détails, mais pas trop. Vous parviendrez à faire fuir 95% d’entre elles. Les autres sont juste plus subtiles et ne se repèrent pas forcément à ce stade, ou alors la fiche est suffisamment bien faite pour que vous ne puissiez pas dire non sauf à paraître arbitraire. Il ne vous restera plus qu’à être attentif à ses messages de jeu et à la corriger si ça dérape trop souvent jusqu’à ce qu’elle craque et disparaisse, ou à coacher vos joueurs pour qu’ils appliquent les conseils livrés plus haut. Et si elle ne part pas discrètement, je réitère l’avertissement ci-dessus.

Autres profils : les Gary Stu, c’est-à-dire un équivalent masculin de la Mary Sue, plutôt joué par des (jeunes) hommes. Il existe aussi des Mary Sue jouées par des mecs qui se basent les stéréotypes attachés aux femmes et leurs propres fantasmes. Vous pouvez éventuellement raisonner ces derniers s’il s’agit juste d’une mauvaise interprétation de leur part due à un manque d’habitude des personnages féminins. Sinon, pour se débarrasser des uns comme des autres, faites comme avec les Mary Sue classiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s